Home » Vidéos » Interview

Category Archives: Interview

Interview- Comment l’Hirondelle prend-elle en charge la faune sauvage blessée ?

Nous avons pu interviewer Anne Fourier, chargée de développement à l’Hirondelle, centre de soins pour animaux sauvages qui est l’un des plus grands de France avec une intervention dans le Rhône, la Loire, l’Ardèche et la Drôme. Le but de cet entretien ? Montrer les installations mises en place par le centre pour accueillir au mieux ses pensionnaires blessés en leur occasionnant le minimum de stress, de souffrances et afin que leur séjour au centre soit le plus court possible. Pour ce faire, l’Hirondelle prend en compte les particularités de chaque espèce, mais aussi de chaque individu !

Avec le changement climatique et l’augmentation de la pression humaine sur leurs espaces de vie, les animaux sauvages sont particulièrement impactés. Le travail des centres de soins est ainsi de plus en plus fondamental ! Comme tous les centres qui s’occupent de la faune sauvage blessée, l’Hirondelle a besoin de dons pour continuer à prendre en charge les animaux en détresse. Elle a aussi besoin de « forces vives » (bénévoles, services civiques) pour s’occuper des pensionnaires. N’hésitez pas à les contacter !

Interview de Quentin Pauchard, responsable bien-être des animaux pour la Coopération agricole

A l’occasion des Carrefours de l’Innovation Agronomique, nous avons eu l’occasion d’interviewer Quentin Pauchard, responsable bien-être des animaux pour La Coopération agricole. Nous y abordons le rôle de la Coopération qui s’efforce d’organiser la profession pour une amélioration constante des pratiques d’élevage, de transport et d’abattage. Au programme :

  • 0’19 : Qu’est-ce que la Coopération agricole ?
  • 1’43 : Pouvez-vous nous parler du concept One Welfare prôné par la Coopération agricole ?
  • 2’20 : Pouvez-vous nous citer d’autres exemples de vos actions récentes en faveur du bien-être animal ?
  • 3’54 : Un message à faire passer ?

ℹ️Pour en apprendre plus sur le concept One Welfare, vous pouvez :
▪︎ visionner cette vidéo réalisée par la Coopération agricole
▪︎ visionner cette vidéo réalisée par la Chaire bien-être animal
▪︎ consulter le recueil des bonnes pratiques Théma « Bien-être animal – Les coopératives agricoles et le ‘’One Welfare’’»

Interview- Nouvelle aire d’ébat canine dans le 8ème arrondissement de Lyon

Une nouvelle aire d’ébat canine a été aménagée dans le 8e arrondissement pour l’amélioration du bien-être animal et du vivre-ensemble, à proximité du Clos Layat. L’inauguration a eu lieu le samedi 5 mars 2022. Chrystel Bertrand, déléguée à la protection animale du 8ème arrondissement de Lyon, Nicolas Husson, délégué à la protection animale de Lyon et Nathalie Dehan, conseillère métropolitaine en charge d’une mission condition animale, répondent à nos questions ! En bonus, en dessous de la vidéo, Karine Mounier, vétérinaire praticienne à la Clinique vétérinaire de l’Yzeron (http://www.vet-lyzeron.com/), nous donne quelques conseils, non exhaustifs, pour une bonne utilisation de ces aires d’ébat !

« La fréquentation des aires d’ébat présente un intérêt certain pour le chien en termes d’exercice physique et de temps partagé avec son maître mais peut se révéler contre-bénéfique si quelques règles ne sont pas respectées, tant en termes de respect du comportement de l’animal, qu’en termes de sécurité sanitaire.

Comportement

Pour le jeune comme pour l’adulte, arriver dans un regroupement de congénères dans des conditions qui ne sont pas naturelles peut être très impressionnant. Tous les chiens ne sont forcement bien sociabilisés ! Beaucoup sont timides et peuvent ne pas apprécier la première rencontre ! Un professionnel (vétérinaire, éducateur canin) peut vous aider à déterminer si les aires d’ébat sont indiquées pour votre animal. En attendant, quelques conseils que vous pouvez appliquer pour que ce soit un moment agréable :

  • Visiter seul, sans votre animal, l’aire d’ébat dans un premier temps afin de vérifier que l’aire est sérieusement administrée, que le règlement de cet espace est clairement affiché et qu’une double clôture est présente afin d’éviter les fugues. Vous pouvez également vérifier que le milieu est suffisamment enrichi avec notamment des zones de refuge pour votre animal, une zone d’ombre, etc.
  • Lorsque vous amenez votre chien les premières fois :
    • Préférer les heures creuses, voire la première fois privilégier, si possible, un moment où aucun autre chien n’est présent afin de permettre à votre compagnon de prendre tranquillement ses marques.
    • Garder votre animal en laisse. 
    • Evaluer les chiens déjà présents avant rentrer dans l’aire. 
    • Ne pas forcer votre animal à entrer s’il n’en a pas envie, il pourrait se braquer.
    • Vous pouvez identifier quel maître est avec quel chien, ce qui vous permettra par exemple de le questionner sur le comportement de son chien, sa façon d’approcher les petits nouveaux. Cela vous permettra également d’interpeller le maître en cas de comportement non approprié. 
  • Certaines aires d’ébat ont une zone réservée aux petites races, ce qui rend l’intégration plus facile et limite les risque de blessure par les plus costauds !
  • Ne pas emmener une femelle lorsqu’elle est en chaleurs. D’une manière générale, la stérilisation peut être une bonne idée.
  • Bien maîtriser son animal, s’assurer qu’il répond aux ordres, même lorsqu’il est occupé à interagir avec un nouveau copain. Lorsque les chiens interagissent, laissez-les faire mais soyez attentif à leur comportement. Si les chiens deviennent agressifs, séparer les… mais s’ils se battent, n’y aller pas avec les mains. Le mieux est de détourner leur attention sur autre chose.

Mais heureusement, tout se passe bien dans la très grande majorité des cas, surtout si les premiers contacts ont été faits de manière adaptée. 

Sécurité sanitaire 

 il ne s’agit pas de mettre en danger votre compagnon… aussi, assurez-vous que :

  • La couverture vaccinale est suffisante : pour le chiot, il est recommandé d’attendre la fin du protocole vaccinal de votre animal. Les anticorps que sa maman a transmis à votre protégé disparaissent progressivement et les rappels vaccinaux permettront de stimuler à terme son immunité propre. Tant que le protocole n’est pas terminé, cette protection peut être fragile et il est donc préférable de ne pas fréquenter une aire d’ébats. Quant à l’adulte, il doit être à jour de ses vaccins.

Remarque : Une vaccination contre la toux de chenil est fortement recommandée : cette maladie souvent bénigne n’est pas très agréable mais elle est surtout TRES contagieuse en cas de regroupements de chiens. La vaccination se fait très simplement : elle peut être administrée jusqu’à 3 jours avant le regroupement, pour une durée de protection d’un an !

  • La couverture parasitaire de votre animal est suffisante, que ce soit contre les parasites externes (puces et tiques) ou internes (vers). Ces petits parasites n’ont aucun mal à s’intégrer dans les aires d’ébats, eux, si nous leur en laissons l’occasion !
  • Si vous avez des doutes sur l’état sanitaire de votre animal, il est préférable de reporter la visite à une prochaine fois
  • Pensez à apporter un bol d’eau : les aires d’ébats n’en contiennent généralement pas pour des raisons sanitaires.
  • Et bien penser à ramasser les déjections de vos animaux à chaque fois

Et bien entendu, discutez-en avec votre vétérinaire pour qu’il puisse vous donner des conseils adaptés à votre animal ! »

Karine Mounier, vétérinaire praticienne à la Clinique vétérinaire de l’Yzeron (http://www.vet-lyzeron.com/)